Économie circulaire et déchets

L’ADEME région Centre-Val de Loire contribue à la transition vers l’économie circulaire, un système économique en forme de boucle qui accompagne le changement vers des comportements plus responsables des consommateurs. Ce système s’oppose au modèle classique dit d’économie linéaire (extraire – produire – consommer – jeter) et vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement.

Sommaire du dossier

Méthanisation

Méthanisation : mode d'emploi

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique (déchets, effluents d’élevages, résidus de cultures), en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène, donc en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie.

Cette dégradation permet de produire :

  • un produit humide, riche en matière organique partiellement stabilisée, appelé digestat. Il est généralement envisagé le retour au sol du digestat après éventuellement une phase de maturation par compostage ;
  • du biogaz, mélange gazeux composé de méthane (CH4), de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S). Le biogaz a un pouvoir calorifique inférieur (PCI) de 5 à 7 kWh/Nm³. Cette énergie renouvelable peut être utilisée pour fournir de la chaleur, de l’électricité, pour faire fonctionner des véhicules ou encore d’injection dans le réseau de gaz naturel après épuration. 

4 secteurs sont favorables au développement de cette technique : agricole, industriel, boues urbaines et biodéchets.

Les projets en région Centre-Val de Loire

Depuis plus de 10 ans, une soixantaine de projets ont pu émerger en région Centre-Val de Loire. 

Cartographie des unités de méthanisation en région Centre-Val de Loire en 2019

0

Télécharger le descriptif détaillé (document à venir)

Télécharger la carte en grand format (PDF - 2.19 Mo)

 

Des exemples de projets régionaux : 

Unité de méthanisation au zooparc de Beauval (PDF - 790.3 Ko)

► Vidéo « Du biométhane porté par le Vendômois » (SAS Méthabraye)

A partir du traitement d’effluents d’élevage (fumiers, lisiers, cultures énergétiques et déchets de céréales) de 17 exploitations agricoles représentées par 34 agriculteurs partenaires qui se sont associés pour créer la société : la SAS Méthabraye.
Ils ont porté ensemble ce projet de méthanisation avec valorisation du biogaz en biométhane et injection dans le réseau de distribution. Première unité française de méthanisation agricole en solution gaz porté jusqu’au réseau de distribution de gaz naturel (GRDF).
C’est un atout énergétique pour le territoire vendômois (41), la collectivité et l’agriculture locale. La production est estimée à 12 GWh/an, ce qui représente la consommation annuelle en gaz naturel de 1 000 logements. 

Pour en savoir plus

Consultez le guide pratique « La méthanisation en 10 questions » de l’ADEME

► Voir l'appel à projets « Méthanisation » pour développer la méthanisation en Centre-Val de Loire