ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME Centre-Val de Loire

Energies et matières renouvelables

Bois énergie

Le bois est une source d’énergie renouvelable qui se substitue aux énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). C’est la première énergie renouvelable en France. Il pourrait néanmoins être davantage utilisé, compte tenu du gisement disponible.

Approvisionnements des grosses chaufferies bois énergie : pérenniser la filière en Pays de Loire et  Centre-Val de Loire

La problématique de l’adéquation entre offre et demande est un sujet récurrent et qui préoccupe l’ensemble des acteurs de la filière bois : maîtres d’ouvrages de chaufferie, détenteurs de la ressource, opérateurs énergétiques, panneautiers, papetiers, ainsi que financeurs publics.
Le manque de lisibilité, de compréhension des flux, de données spécifiques et localisées crée de fortes tensions, nuisibles aux intérêts de tous, dont la filière bois énergie. Or lorsqu’on approvisionne une unité de 200 t/an, de 15 000 t/an, d’un réseau de chaleur urbain ou d’une industrie du panneau on ne parle pas des mêmes combustibles ni des mêmes circuits.

Qu’en est-il exactement ? À quel moment ces circuits se chevauchent ? Quels sont les modes d’approvisionnement ? Quel type de ressource est sous tension ?
L’ADEME Pays de Loire et l’ADEME Centre-Val de Loire souhaitent disposer de réponses à ces questions, mais surtout souhaitent accompagner la mise en mouvement des acteurs des filières BO/BI/BE vers plus de mutualisation et de transparence.

Pour cela, en complément des études conduites à proprement parler sur l’adéquation offre/demande, l’ADEME réalise une étude visant à évaluer la contribution des équipements de combustion de plus de 10 000 t à la structuration de la filière bois en Pays de Loire et  Centre-Val de Loire. Cette étude concerne donc uniquement le bois déchiqueté ; ni le bois bûche, ni le bois granulés ne sont inclus dans son périmètre.

Les objectifs sont de :

  • mieux connaître les modalités réelles d'approvisionnement des unités consommant plus de 10 000 t/an ;
  • évaluer la capacité opérationnelle des acteurs à mobiliser la ressource, les conditions nécessaires et les modalités de mobilisation d’une ressource supplémentaire ;
  • évaluer l'impact potentiel sur les filières régionales forêt-bois (BI, BO, BE) et sur la structuration de la filière bois énergie ;
  • proposer in fine un accompagnement des acteurs permettant de structurer progressivement la filière bois énergie.

Cette étude a pour but de construire, avec les acteurs des différentes filières (BI, BO, BE), une dynamique économique qui permette de répondre aux intérêts et enjeux de chacun : davantage de lisibilité, de perspective, de potentiel de développement. En effet, l’objectif à long terme est de multiplier le développement des projets, de façon pérenne.

Consulter l'étude (PDF - 2.4Mo)

Résultats de l'enquête le chauffage domestique au bois menée par l’ADEME auprès des ménages en région Centre-Val de Loire au 1er trimestre 2014

Celle-ci a permis de caractériser les utilisateurs de chauffage au bois bûche.

Le chauffage au bois concerne 30 % de la population : plus de la moitié l’utilisent en mode principal (54 %), 27 % en appoint et 19 % en agrément, et ce principalement dans des foyers fermés ou inserts ou poêles à bois. 18 % des utilisateurs ont recours aux circuits professionnels pour leur approvisionnement, ce dernier étant principalement (42 %) en circuits courts, 16 % sont en auto-consommation et 23 % en auto-approvisionnement.

16 % des ménages ont un appareil à foyer ouvert ou installés avant 2000, équipements fortement consommateurs d’énergie et émetteurs de particules. Cependant, les pratiques d’utilisation seraient également optimisables par l’ensemble des utilisateurs (1/3 par exemple, connaît mal les inconvénients associés au bois humide) afin d’atteindre les objectifs en termes de développement de la biomasse et d’amélioration de la qualité de l’air.

Consultez la synthèse (PDF - 710.9Ko)

Arbocentre

L’ADEME finance l’interprofession de la filière forêt bois en région Centre-Val de Loire, ARBOCENTRE, qui coordonne les efforts de la filière pour promouvoir le bois comme matériau ou combustible.

Site de l'association Arbocentre

Le Bois-énergie en région Centre-Val de Loire

En 2008, 1 585 000 € d‘aides prises sur la contractualisation avec le Conseil régional ont été octroyées. 85 % des aides décidées concernent 6 investissements de projets collectifs, 2 % concernent une extension de réseau de chaleur, 3 % les animations, 1 % les études de faisabilité et 9 % la structuration de l’approvisionnement.
21 250 kW bois (dont 16 000 pour Bourges) de puissance financée en 2008, représentant :

  • un engagement à réaliser 1 300 TEP/an (12 %) d’économies d’énergie dans les bâtiments chauffés (dont 1 200 TEP/an pour Bourges),
  • une substitution de 7 800 TEP/an (73 %) d’énergies non renouvelables (dont 6 700 TEP/an pour Bourges),
  • un gain sur l’effet de serre d’environ 22 000 t CO2 évitées/an (dont environ 19 000 pour Bourges).
     

Pose du réseau de chaleur urbain
de 8 km à Bourges

Bois-énergie dans l’associatif, le tertiaire et les collectivités

En 2008, 3 études multi énergies ont été réalisées avec une analyse bois-énergie approfondie :

  • actualisation de l’étude pour la maison du PNR de la Brenne (36) ;
  • commune de Tauxigny (37) ;
  • nouvelle maison de retraite de Chatillon-Coligny (45).

Remarque : le très faible nombre d’études de faisabilité orientées uniquement vers le bois énergie (il y avait eu 15 dossiers en 2006 et 8 en 2007) est à moduler avec un nombre important d’études multi énergies qui selon leurs conclusions peuvent déboucher sur des projets d’investissement en bois énergie...

6 chaufferies collectives sont décidées pour :

  • le Syndicat inter hospitalier Bellevue Beauregard à Bourges (18) ;
  • la piscine et des bâtiments communaux à Olivet (45) ;
  • le réseau de chaleur urbain de 8 km pour 4 000 logements HLM et divers bâtiments publics à Bourges - Elyo (18) ;
  • l’école Jean de la Fontaine à Tours - Dalkia (37) ;
  • 200 nouveaux logements dans le quartier nommé « Les deux Lions » à Tours - ING REAL Estate (37) ;
  • le Château et les dépendances du Domaine du Ciran à Menestreau en Villette (45).

Certains dossiers n’ont pas été retenus car ils ne répondaient pas aux critères de faisabilité imposés.
Notamment, tous les investissements qui annonçaient un temps de retour conventionnel supérieur à 30 ans avant aides, ont fait l’objet d’un rejet argumenté et de conseils d’amélioration.

Itinéraire bois-énergie au Pays Touraine Côté Sud


Itinéraire Bois Energie au Pays Touraine Côté Sud par ADEME

Suivre les publics présents (collectivités, entreprises) lors d'une journée de présentation par le Maire de St Flovier de la démarche et de la synergie initiée par ce Pays.

Visite des deux chaufferies automatiques au bois, ainsi que de la structure d'approvisionnement local qui les alimente. Interviews des différents acteurs pour valoriser cette opération reconductible et exemplaire sur la filière bois-énergie en Touraine.


Liens utiles

En savoir plus

Bois énergie (PDF - 367.5Ko)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais avoir osé le demander...

Vient de sortir :

Les acteurs de la Filière Bois publient un document synthétique sur les atouts et la place du bois-énergie.

Télécharger l'état des lieux Bois-Énergie (PDF - 5.1Mo)