ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME Centre-Val de Loire

Déchets

Méthanisation

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène, donc en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie.

Cette dégradation provoque :

  • un produit humide, riche en matière organique partiellement stabilisée, appelé digestat. Il est généralement envisagé le retour au sol du digestat après éventuellement une phase de maturation par compostage ;
  • du biogaz, mélange gazeux saturé en eau à la sortie du digesteur et composé d’environ 50 % à 70 % de méthane (CH4), de 20 % à 50 % de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S). Le biogaz a un pouvoir calorifique inférieur (PCI) de 5 à 7 kWh/Nm³. Cette énergie renouvelable peut être utilisée sous forme combustive pour la production d’électricité et de chaleur, de production d’un carburant, ou d’injection dans le réseau de gaz naturel après épuration.

Quatre secteurs sont favorables au développement de cette technique : agricole, industriel, déchets ménagers et boues urbaines.

À l’échéance 2020, la production d’énergie issue de la méthanisation devra être 16 fois plus importante que la production totale recensée en 2008. La mobilisation des institutionnels sur la méthanisation n’est pas nouvelle puisqu’en région Centre-Val de Loire, 6 appels à projets ont été lancés depuis 2009. Depuis 2011, cette mobilisation a permis de soutenir financièrement 35 projets représentant 12 millions d’euros de subvention.

Carte des unités de méthanisation en région Centre-Val de Loire
(cliquez sur la carte pour l’agrandir)

Carte des unités de méthanisation en région Centre-Val de Loire (nouvelle fenêtre). Voir descriptif détaillé ci-après (PDF - 981.3Ko)

Descriptif détaillé de la carte (PDF - 506.1Ko)

L’exemple du zooparc de Beauval

► L’unité de méthanisation au zooparc de Beauval (41) (PDF - 809.3Ko)

L’exemple de Méthabraye

À partir du traitement d’effluents d’élevage (fumiers, lisiers, cultures énergétiques et déchets de céréales) de 17 exploitations agricoles représentées par 34 agriculteurs partenaires qui se sont associés pour créer la société : la SAS Méthabraye.
Ils ont porté ensemble ce projet de méthanisation avec valorisation du biogaz en biométhane et injection dans le réseau de distribution. Première unité française de méthanisation agricole en solution gaz porté jusqu’au réseau de distribution de gaz naturel (GRDF).

L’unité de méthanisation est située à Savigny-sur-Braye (41) et produit un gaz 100 % d’énergies renouvelables.

C’est un atout énergétique pour le territoire vendômois (41), la collectivité et l’agriculture locale. La production est estimée à 12 GWh/an, ce qui représente la consommation annuelle en gaz naturel de 1 000 logements.